A la découverte de la Colombie !

Colombie nature

Quand on parle de la Colombie on pense à Medellín, a Escobar, aux FARC… mais ce pays n’a pas seulement des aspects négatifs, au contraire c’est un endroit magnifique, exotique, riche en culture et plein de surprises. Je vais vous parler des aspects les plus importants de ma découverte qui est la Colombie, la Superbe Colombie !

Histoire de la Colombie

L’histoire de la Colombie commence il y a plus de 20000 ans. Différentes civilisations amérindiennes se développent dès cette époque. C’est autour du fleuve Magdalena que l’on trouve les premières traces de présence humaine en Colombie. Le territoire est rapidement colonisé par l’Espagne qui lui donne le nom de Nouvelle-Grenade.

Après plusieurs années de combats pour se libérer du joug espagnol, les colombiens menés par Simon Bolivar obtinrent l’indépendance le 17 décembre 1819. Le congrès d’Angostura donna naissance à l’État de Grande-Colombie, qui réunissait la Nouvelle-Grenade, l’actuel Panama et, après leur libération, le Venezuela et l’Équateur.

Mais à la mort de Bolivar en 1830 cette fédération s’est dissoute avec la sécession du Venezuela et de l’Equateur. La suite sera pleine de bouleversements, avec des coups d’Etats, des révolutions et des rebellions (les FARC). Pendant les élections de 1990 trois candidats furent assassinées.

En 1993, la lutte contre les narcotrafiquants connut un tournant décisif avec la mort du chef du cartel de Medellín Pablo Escobar tué par les forces de sécurité du gouvernement.

Le 23 septembre 2010, le chef militaire  des FARC est tué par l’armée régulière colombienne.

Mes découvertes de la superbe Colombie !

On ne peut pas dire que la Colombie a eu une histoire calme, mais les préjugés sont différents de la réalité. Je ne savais aucunement à quoi m’attendre avant d’y mettre les pieds, à part ce que j’avais lu sur quelques sites tels que feedagora.com. Ma visite de la Colombie a été pleine de surprises et de découvertes.

A mon arrivée, j’étais à Bogota, la capitale. C’est une ville magnifique, colorée, artistique, une ville riche en histoire d’où son nom « d’Athènes des Amériques ». Je ne risquais pas de m’ennuyer, j’avais l’embarras du choix : le musée de l’or, le musée Botero, les jardins botaniques, la Tour Colpatria, les paysages naturels, la Candelaria, le quartier historique avec ses architectures magnifiques… c’était juste sublime.

A Carthagène, la ville portuaire j’ai vu des forteresses à perte de vue, ces forts ont été construits il y a des siècles et sont devenus aujourd’hui un patrimoine important du pays.

La cathédrale de sel qui est construite à l’intérieur des mines de sel de Zipaquirá, est un lieu de culte mais aussi un endroit magnifique.

Pour visiter la Colombie, il faut du temps, parce qu’il y a tellement de places à voir et de choses à apprécier.

Je ne pouvais pas ignorer les belles colombiennes qui sont de toutes les races, un peuple jeune et agréable, les bus customisés, le Street art et beaucoup d’endroits superbes qui m’ont rendu amoureux de ce pays.

En voyageant entre les départements, j’ai découvert une grande diversité géographique, la flore et la faune.

Les avis sur la Colombie étaient mitigés avant mon départ, je pensais à l’insécurité, aux trafiquants de drogue, c’était le pays à éviter avec les instabilités politiques et militaires. Cependant, c’est un pays très joyeux, et des personnes agréables que j’ai découvertes même si j’avais remarqué des inégalités sociales et beaucoup de mendiants.

riviere rouge en colombie

Enregistrer