La Somalie : un pays en détresse

detresse-somalie

Territoire d’Afrique du nord-est, la Somalie est entourée de Kenya, de Djibouti et de d’Ethiopie ainsi que l’océan Indien au nord et le golfe d’Aden à l’est. L’Etat somalien est issu de l’union des colonies britanniques au nord et de la colonie britannique au sud. La capitale Mogadishu avait autrefois des bâtiments italiens héritage de passage des Italiens dans le pays. Mais dû à la guerre civile qui ravage la Somalie, il ne reste plus qu’un marché à chameaux. En effet, depuis 1991, la capitale est le siège du combat entre l’armée éthiopienne et les milices islamistes, proches d’Al Qaïda. Même après le repli des tribunaux islamiques de Mogadishu vers le sud du pays, le tourisme y est encore déconseillé. Le pays est en proie à un fléau de famine et de sécheresses et des pirates font leur besogne le long du golfe d’Aden. Les côtes de la Somalie sont bordées de récifs de corail idéals pour la plongée. Il dispose des plages de sable les plus longs du monde. S’il n’y a pas de guerre civile dans le pays, ce territoire à la pointe orientale d’Afrique pourrait devenir une destination touristique potentielle du à sa forte culture tribale, ses théâtres et musées ainsi que ses sites de plongée sous-marine. Mais malheureusement, la capitale a trop souffert de la guerre. Seules quelques régions sont préservées par les impacts des conflits.

Qu’y a-t-il à voir en Somalie ?

A Mogadishu dans la capitale en ruine, il existe quand même quelques monuments préservés tels que Mogadishu Cathedral, Tomb of the unknown soldier, Union Mosquee, et leTurkish embassy. Mais les édifices italiens ont complètement disparus. Pas loin de la capitale se trouve Merca, la cité arabe qui abrite encore une magnifique mosquée et des tombes bâties en souvenir de ceux qui ont délivré le pays des colons italiens. Cette ville est aussi une région balnéaire qui possède de nombreuses plages. Les plages les plus réputées dans le pays sont Sinbusi et Gezira. La ville d’Hageya au nord de la ville abrite aussi un musée qui n’est pas détruit par la guerre. Le long du Golfe d’Aden, on peut également faire un trekking à travers les Monts Ogo pour explorer les superbes paysages des environs. Tandis que les longues plages permettent de profiter de sports nautiques et de plongée sous-marine. Pour ceux qui souhaitent visiter les parcs nationaux, ils peuvent faire un tour au parc d’Hageisa afin de découvrir des rares animaux tels que les tortues, et les ânes. Quant aux gazelles et singes, les touristes et les visiteurs peuvent les croiser dans le parc Lac Badana. Les dromadaires se trouvent dans tout le pays. Avant la guerre, on a enregistré une abondance de lions, d’hyènes, de zèbres, d’éléphants, de girafes, de léopards etc. dans la nature. Mais les conflits ont entraîné la disparition de nombreuses espèces d’animaux. Seuls les hippopotames et les crocodiles se trouvent près de la rivière Shebelle. La Somalie possède également quelques rares plantes telles que le frankincense (arbre à encens) qui sert à fabriquer les parfums ainsi que des eucalyptus. Bref, la Somalie pourrait être un Eldorado Africain avec la richesse de sa nature, mais la guerre civile et l’insécurité l’ont détruit.

somalie-detresse